AccueilContacts

saint-pere.fr

Saint Père (berceau historique de son illustre voisine) est une commune dotée d’un riche passé historique en témoignent son site archéologique de première importance et ses différents monuments.
Le village, se blottit autour de l’église Notre Dame qui se situe à proximité des ruines de l’église Saint Pierre qui fait actuellement l’objet de fouilles archéologiques.
Ses atouts, tant historiques que culturels ainsi que les activités sportives qui sont proposées lui confèrent un attrait touristique exceptionnel.

 

L’ANCIENNE ÉGLISE SAINT- PIERRE


- Prix régional du Patrimoine 2007 : 3ème ex-aequo


Fiche du Conseil Régional


 

 

- Historique

Inscrite en 1926 à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (11ème/ 12ème siècles)


A la sortie sud du village subsistent les ruines de la première église de Saint-Père, construite au XIème siècle.
Cette église était dédiée à Saint-Pierre, saint patron du village qui, avec la déformation patoisante, devint Saint-Père.


Comportant à l'origine une seule nef non voutée, elle fut agrandie par la suite et servit d'église paroissiale jusqu'aux guerres de religion de la 2ème moitié du XVIème siècle, période pendant laquelle elle fut détruite par les protestants ; un procés verbal de visite datant de 1673 constate qu'elle n'a plus de toiture et qu'elle est remplie de décombres. Elle servit cependant de cimetière communal jusqu'à la fin du 19ème siècle.
Dimensions : longueur 24 m, largeur 10.50 mètres.


Les fouilles :
Quatres campagnes de fouilles ont été effectuées depuis 2001 par l'équipe de Monsieur Sapin, archéologue au centre d'étude médiévales d'Auxerre afin de permettre la compréhension d'une église qui semble être l'une des plus anciennes du département et apporter un éclairage nouveau sur l'origine de Vézelay puisque la tradition situe à cet endroit, l'emplacement de son monastère primitif.

Site internet du Centre d'Etude Médiéval d'auxerre :
- Opérations archéologiques 2003-2004
- Opérations archéologiques 2004-2005


Restauration de 2005 :
Les intempéries de décembre 2004 ont eu pour effet de provoquer en février 2005, l'éboulement partiel du pignon ouest de l'église sur la chaussée. Une intervention urgente devenait nécessaire pour régler les problèmes de sécurité et arrêter les désordres survenus sur le monument.
La restauration a été effectuée d'avril à juin 2005 avec les méthodes et le savoir-faire artisanal local d'autrefois. Le mur a été remonté à l'identique, pierre par pierre, et selon une photographie prise avant l'effondrement.



 

Accueil|Mise à jour|Plan du site|crédits|Contacts